Accueil

Liens

Forum

Livre d'Or

 

Admin

Calendrier

LunMarMerJeuVenSamDim
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 1 2 3 4

Plantes comestibles

Généralités sur les Plantes Sauvages Comestibles

1) Où les trouver ?
Autour des habitations,
Sur le bord des chemins,
Sur le bord des routes,
Sur le bord des voies ferrées,
Aux environs des champs cultivés, ou anciennement cultivés.

2) L'identification.
Le plus sûr moyen c'est avec les fleurs et les graines.
Toujours goûter la plante. La plante très détestable au goût n'est pas comestible.
Les différentes espèces dans une même famille peuvent avoir le même goût avec un aspect différent, ce qui permet de les reconnaître.
Les plantes jeunes ont peu de goût y compris les plantes toxiques.
Certaines plantes toxiques peuvent avoir bon goût. Elles peuvent être plus ou moins toxique, selon si elles sont oui ou non dans leur biotope.
"Biotope" : si elle pousse là où la nature avait prévu qu'elle pousse, dans telle terre, à l'ombre ou au soleil, profitant de l'humus de telle sorte d'arbre, sous un climat bien précis, etc... Il arrive qu'une plante comestible dans son biotope ne le soit plus lorsqu'elle est transplantée.
Exemple : certaines variétés sauvages que l'on trouve dans un jardin d'agréments.
Sentir la feuille en la froissant. Les feuilles qui sentent la menthe sont comestibles. Une plante très odorante dans son biotope, ne le sera plus, ou beaucoup moins, ailleurs.
La tige d'une même plante peut comporter des feuilles totalement différentes en bas ou en haut, ou n'importe où, elle est alors polymorphe.
La couleur, la grandeur des plantes varient selon le sol et l'exposition.
Ne pas manger les tiges qui contiennent du lait.
Certaines plantes ne peuvent être identifiées qu'en observant leurs racines.
Souvent les plantes poussent en groupe. Les plantes fanées de l'année passées peuvent aider à reconnaître la jeune plante.
Si la racine d'une plante est comestible, les feuilles ne le sont pas et vice versa.
Quand la plante est jeune, les distances entre chaque feuille ne peuvent pas servir à son identification.

3) La cueillette.
Ne jamais arracher toute la plante lorsqu'on ne souhaite cueillir que les feuilles ou fleurs.
Cueillir les feuilles délicatement en coupant.
Éviter de ramasser les plantes dans un endroit pollué (exemple : proche des
égouts, et des autoroutes).
Cueillir les plantes avec prudence, patience, en pratiquant l'humilité.
Ne ramasser que la quantité nécessaire pour un repas.
Toujours ramasser quelques plantes condiments.
Les plantes sont meilleures avant la floraison. Il faut donc s'entraîner à reconnaître les plantes sans leurs fleurs. Les jeunes plantes et jeunes pousses sont meilleures.
Les fleurs peuvent être ramassées en boutons pour éviter la présence d'insectes.
Ramasser les plantes en tenant compte qu'il faut absolument varier les repas pour qu'il n'y ait pas de rejet par l'estomac et pour ne pas absorber en trop grande quantités les plantes sauvages qui ont une forte valeur nutritive.

4) Préparation.
Ne pas manger crues les feuilles mouillées par la pluie, mais il faut laver les plantes avant de les cuisiner.
Les feuilles amères seront ébouillantées avec beaucoup de gros sel, dans plusieurs eaux s'il le faut.
Les feuilles sales seront plongées dans l'eau froide, additionnées de gros sel ou de vinaigre, et rincées avant d'être cuisinées.
On retirera les partie dures de la plante lorsqu'on désire manger les feuilles (exemple : les tiges, les nervures, les pétioles : queues).
Les racines en forme de carotte seront brassées, l'intérieur fibreux retiré.
Les tiges et grosses nervures comestibles seront pelées et coupées en tronçons.
L'oseille des prés sera servie seule.
Les fleurs ne seront pas lavées car elles seraient très abîmées.
Les plantes mangées en salade seront lavées, essuyées, coupées en petits morceaux.


5) Répartition de la nourriture
Au printemps :
On mangera 65% des plantes en salade ainsi que les fleurs, et 35% seront cuites en légumes.
En été :
La floraison absorbe l'énergie de la plante, les feuilles sont plus dures, et il y a moins de jeune pousses. On mangera 15% en salade, et le reste en légumes et en beignets.
En automne :
On mangera des fruits sauvages : 50%, les feuilles en légumes : 45%, les graines et les racines en salades : 5 %
En hiver :
On mangera des racines : 75 %, et divers : 25%


6) Cuisson diverses
Cuisson en soupe
Plonger les feuilles dans l'eau bouillante salée (20 minutes), goûter, et si besoin recommencer avec une nouvelle eau, autant de fois qu'il le faut pour que les feuilles aient bon goût. Passer au moulin à légumes.

Cuisson en légumes ou en épinards
Même cuisson que pour les soupes, bien égoutter, revenir à la poêle.

Frit à l'huile
Cuire les tiges, nervures et pétioles à l'eau bouillante salée. Plonger dans l'huile chaude.

En beignets
Pâte faite avec de l'eau et de la farine, sel ou sucre. Incorporer des feuilles ou des fleurs. Frire à l'huile.



Dernière modification le : 29/12/2010 @ 00:52
Catégorie : Iles de Vie

Présentation

Iles de vie A.S.B.L. est un projet pour l'éducation à la protection et à la dynamisation de notre environnement.
A dix kilomètres au sud de Charleroi, l’A.S.B.L. Iles de Vie participe avec la population locale à la gestion de plus de 25 ha de réserves naturelles.
L’A.S.B.L. Le Baluchon de Charleroi réalise ses animations principalement sur ces réserves, plus de mille enfants par an y découvrent la nature.

Vos participations à nos balades sont symboliquement fixées à 2 euros.
Si vous voulez nous soutenir, votre cotisation libre et à verser au compte BE74 0882 0969 5807 en mentionnant COTISATION + votre NOM + adresse indispensable (ne figure plus sur les extraits)+ mail

Infos site

Webmaster :
patrick

Envoyer un message


Déjà 114313 visites
Haut

Site créé avec Phortail 2.0.11
PHP version 5.6.7